Actualité
06/06/2024 - 15:20

Pont Colbert, le point sur les travaux de restauration

20240505%20 %20de%cc%81montage%20cabine%20prouve%cc%81%c2%aef.%20thomas%20 %20ports%20de%20normandie%20%2820%29 <p><strong>Ports de Normandie, gestionnaire des infrastructures portuaires et ma&icirc;tre d&#39;ouvrage sur les travaux de restauration du pont Colbert a publi&eacute;, jeudi 30 mai 2024, un communiqu&eacute; de presse sur l&#39;avanc&eacute;e desdits travaux.</strong></p> <p>&nbsp; <p>Le mois dernier a &eacute;t&eacute; consacr&eacute;, entre autres, &agrave; l&rsquo;installation de l&rsquo;&eacute;chafaudage qui entoure d&eacute;sormais int&eacute;gralement le pont de mani&egrave;re &agrave; permettre aux &eacute;quipes charg&eacute;es de sa restauration, de pouvoir acc&eacute;der au moindre recoin. Le pont a, ensuite, &eacute;t&eacute; envelopp&eacute; dans un cocon double peau.</p> </p> <p>Son but : emp&ecirc;cher toute &eacute;manation de plomb et d&rsquo;amiante. Un test de fum&eacute;e a permis de confirmer sa parfaite &eacute;tanch&eacute;it&eacute;. Il est &eacute;quip&eacute; de &laquo; hublots &raquo; qui permettent &agrave; l&rsquo;air de rentrer et d&rsquo;un syst&egrave;me d&rsquo;aspiration de l&rsquo;air pollu&eacute; d&rsquo;amiante et de plomb. Cet air est filtr&eacute; avant d&rsquo;&ecirc;tre rejet&eacute;. Enfin, une unit&eacute; de d&eacute;contamination a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute;e afin que les &eacute;quipes habilit&eacute;es puissent entrer et sortir du cocon.</p> <p>Le d&eacute;capage par grenaillage (projection de petits morceaux d&rsquo;acier) a d&eacute;but&eacute;. 16 personnes sont mobilis&eacute;es sur cette op&eacute;ration. Elles travaillent par &eacute;quipe de 8. Dans une &eacute;quipe, 4 agents d&eacute;capent, les 4 autres aspirent les d&eacute;chets du grenaillage et recyclent les projectiles afin de les remettre dans le circuit. Cette technique permet de limiter le volume de d&eacute;chets. Le d&eacute;capage de la tranche 1 devrait &ecirc;tre termin&eacute; mi-juin. Cette 1&egrave;re partie du pont sera alors recouverte d&rsquo;une couche d&rsquo;apr&egrave;s afin d&rsquo;&eacute;viter toute reprise de la corrosion. Ports de Normandie pourra ensuite proc&eacute;der &agrave; l&rsquo;examen de la structure m&eacute;tallique et r&eacute;aliser une estimation des pi&egrave;ces &agrave; r&eacute;parer ou remplacer. Cette estimation, in fine, sera soumise &agrave; l&rsquo;arbitrage de la Direction R&eacute;gionale des Affaires Culturelles (DRAC). Le d&eacute;capage de la tranche 2 devrait, quant &agrave; lui, d&eacute;marrer mi-juillet, sauf al&eacute;as.</p> <p>Les organes de man&oelig;uvre (presses de basculement et de rotation, presses de levage et de calage, v&eacute;rins, cha&icirc;ne et couronne...) sont arriv&eacute;s aux Ateliers Reignier situ&eacute;s &agrave; Chaulnes (80). Chaque pi&egrave;ce a &eacute;t&eacute; enti&egrave;rement d&eacute;mont&eacute;e et examin&eacute;e afin de savoir ce qui peut &ecirc;tre conserv&eacute; en l&rsquo;&eacute;tat, ce qui doit &ecirc;tre r&eacute;par&eacute; et ce qui doit &ecirc;tre remplac&eacute;. &Agrave; ce stade, aucune mauvaise surprise n&rsquo;a &eacute;t&eacute; constat&eacute;e. Enfin, il a &eacute;t&eacute; arbitr&eacute; que l&rsquo;&eacute;tanch&eacute;it&eacute; continuerait d&rsquo;&ecirc;tre assur&eacute;e par des joints en cuir, comme &agrave; l&rsquo;origine.</p> <p>Quant &agrave; la presse de pivot, elle a &eacute;t&eacute; d&eacute;mont&eacute;e avec la plus grande attention. En effet, Ports de Normandie connaissait l&rsquo;existence d&rsquo;un message laiss&eacute; par les &eacute;quipes qui avaient travaill&eacute; sur le chantier de restauration du pivot en 1993. Mais encore fallait-il savoir o&ugrave;, exactement, ce message se cachait et ce qu&rsquo;il contenait&hellip; Il s&rsquo;agissait en fait du &laquo; Proc&egrave;s-verbal de remise en place du pivot du grand pont tournant, d&eacute;nomm&eacute; PONT COLBERT &raquo;, &eacute;mis par la DDE de Seine-Maritime le 19 mars 1993 et citant l&rsquo;ensemble des agents ayant travaill&eacute; sur le chantier. Les travaux r&eacute;alis&eacute;s &agrave; l&rsquo;&eacute;poque y sont assez d&eacute;taill&eacute;s. Le tout avait &eacute;t&eacute; gliss&eacute; dans une bouteille qui aurait elle-m&ecirc;me servi, le 3 avril 1930, &agrave; cacher le &laquo; PV de mise en place du pivot du grand pont tournant du Pollet &raquo; (photos dans le communiqu&eacute; de presse).</p> <p>L&rsquo;architecte du patrimoine a indiqu&eacute; que les pierres sur lesquelles repose le rail de rotation doivent &ecirc;tre toutes remplac&eacute;es. Il faut donc trouver une carri&egrave;re fournissant un granit identique. Quant aux travaux de ma&ccedil;onnerie de quai, ils sont en cours.</p> <p>La cabine de man&oelig;uvre a &eacute;t&eacute; d&eacute;pos&eacute;e et est partie en r&eacute;paration aux Ateliers Chauvet, situ&eacute;s pr&egrave;s de Poitiers. Avant cela, chaque vitre et chaque montant ont &eacute;t&eacute; soigneusement num&eacute;rot&eacute;s afin de pouvoir reconstituer parfaitement le puzzle &agrave; l&rsquo;issue de la r&eacute;fection de tous ses &eacute;l&eacute;ments. Quant aux organes de commande, c&rsquo;est la soci&eacute;t&eacute; Hyd&amp;o qui va les restaurer.</p> <p>Lire l&#39;int&eacute;gralit&eacute; du communiqu&eacute; de presse de Ports de Normandie : <a href="https://vu.fr/xDRUC">https://vu.fr/xDRUC</a></p> <p>Photo &copy; Ports de Normandie</p>

> Partagez cette information